Renaissance

Été 2016. Mon amoureux a enregistré deux documentaires télé sur la danse: l’un à l’Opéra de Paris, l’autre dans l’univers du danseur et chorégraphe Merce Cunningham. Je regarde, subjuguée. Je me revois élève à l’Académie des Grands Ballets canadiens, et plus tard dans des studios de danse contemporaine et jazz. L’envie de danser m’habite à nouveau, la même qu’à ces époques. Mais en suis-je capable ?
Car en 2016, je porte des tiges de métal et du ciment chirurgical dans les cervicales. Les suites d’une opération en 2013, qui aurait pu me laisser paralysée. Je porte encore ces tuteurs. Les médecins me déconseillaient tout exercice autre que la marche mémère, avec une canne et dopée aux antidouleurs. La physiothérapie ? Inutile selon eux.
J’ai refusé ce verdict de vieillesse précoce. Mon corps brisé, puis rabouté, souffrait chroniquement. Surtout penchée au clavier. J’ai réalisé à quel point le métier d’écrivain.e est devenu mécanique dans sa gestuelle, et la position assise prolongée très néfaste.
J’ai recommencé à m’exercer en suivant des classes de danse classique et contemporaine grâce aux vidéos tutorielles sur mon iPad, chez moi en forêt. Au début, difficile de suivre les pas et la musique. Allais-je retrouver ma fluidité ? J’ai laissé mon corps me guider. Au bout de trois ans d’entrainement, mon corps s’est sculpté comme jamais auparavant et j’enseigne le ballet.
Pourquoi les religions chrétiennes, contrairement aux religions orientales, n’ont pas développé d’activités physiques complémentaires aux rituels de l’esprit ? Je pratique la danse comme d’autres le yoga, la méditation ou le taï chi. Pour la joie née de l’union corps-esprit. Pour l’élévation de l’âme; le corps n’a pas à souffrir pour qu’elle soit sauvée !
Je retrouve cette joie profonde chez les participants de mes cours de danse. Quel bonheur d’être témoin de véritables renaissances ! Comme moi, certaines personnes se relèvent, littéralement. Les épaules courbées se redressent, les jambes et le dos s’allongent, les muscles se renforcent et s’assouplissent, les pieds et les doigts redeviennent intelligents et expressifs. Les visages s’illuminent.
Chère Danse, gratitude.

Publié par girardartiste

Depuis l'enfance je danse, j'écris, je dessine et photographie. Je suis devenue écrivaine, prof de danse (ballet classique, ballet-stretch, country), collagiste et photographe du dimanche. Routarde et aventurière, je suis partie à la découverte du monde avec mon baluchon, un stylo et un appareil photo. J’habite dans la forêt en Mauricie (Québec) avec les loups, les pygargues et mon conjoint.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :